100-383-3-folklores du monde "REPUBLIQUE DU TCHOUKOTKA"

« Ergyron » fait revivre depuis 1968, année de sa création, les fêtes d’autrefois. Les jeunes filles portent des robes aux motifs mandchous, mais cousues dans de la peau. Par la danse, les jeunes renouent avec une mémoire. Les danseurs imitent la nature. Leurs danses célèbrent la vie : l’attaque d’un ours, la chasse à la baleine, la naissance d’un enfant, la beauté de l’amour et de la toundra, en particulier dans la danse du « gaga », l’oiseau sacré qui plongea dans la mer et en ramena la terre. Ces danses, comme des prières, sont régies par des codes symboliques. Les danseurs vêtus d’un manteau ou d’une robe en peau de renne et chaussés des « torbosa », bottes traditionnelles avec des semelles de phoque, évoluent au rythme des tambours. Parfois un accordéon jette un pont entre la tradition et un début de modernité.

_DSC0627 _DSC0616 _DSC0617 _DSC0627 _DSC0649 _DSC0650 _DSC0651 _DSC0653

Les derniers commentaires

Autres albums photos